Comme en 2015, le Mali quitte la CAN 2017 dès la phase de groupe, sauf que cette fois il n’y aura même pas eu besoin de tirage au sort. Plus maîtres de leur destin, les Aigles n’ont pas accompli leur partie du boulot en butant sur l’Ouganda (1-1), déjà éliminé, sur la pelouse détrempée et à la limite du praticable du stade d’Oyem ce mercredi en clôture du groupe D. L’Egypte ayant surpris le Ghana (1-0) dans l’autre rencontre de la poule, une victoire n’aurait de toute façon rien changé…

Dos au mur, les hommes d’Alain Giresse, qui alignait enfin une équipe plus offensive avec Bissouma et Doumbia, poussaient d’entrée. Mais comme d’habitude, les Maliens péchaient dans le dernier geste. La frappe de Marega dans la surface échouait dans le petit filet puis le gardien adverse sortait devant l’attaquant pour s’emparer d’un centre. La frappe de Sylla passait également au-dessus.


Ouganda vs Mali (1-1) – CAN 2017 par afrikfoot

En face, les Cranes, déjà éliminés, subissaient. La défense des Aigles avait bien un moment d’égarement mais l’état déplorable de la pelouse d’Oyem freinait le ballon et permettait à Wagué de revenir devant Miya. Les Ougandais bénéficiaient d’un temps-fort à la demi-heure de jeu mais Wagué surgissait encore pour contrer un ballon chaud. Les poulains de Milutin Sredojevi? multipliaient les fautes à l’approche de la pause, faisant monter la tension d’un cran, mais sans que les coups de pied arrêtés profitent aux Maliens.

Même physionomie au retour des vestiaires avec des Aigles dominateurs mais trop imprécis dans les 30 derniers mètres. L’Ouganda tentait d’en profiter et après deux alertes par Kizito et Aucho, dont le but était refusé pour hors-jeu, Miya punissait le Mali d’une merveille de frappe de l’extérieur de la surface (1-0, 70e). Cette ouverture du score contre le cours du jeu piquait enfin Bissouma et sa bande et le Lillois égalisait dans la foulée d’un sublime coup-franc qui fusait dans la lucarne d’Odongkara (1-1, 73e). En quelques minutes, les deux mauvais élèves du groupe D venaient d’ouvrir leur compteur-but ! Insuffisant toutefois pour leur permettre de poursuivre l’aventure…

 Les onze de départ :

Ouganda : Odongkara – Iguma, Wasswa (c), Juuko, Walusimbi – Luwagga, Kizito, Aucho, Ochaya – Oloya, Miya

Mali : Sissoko – O. Coulibaly, Wague, Mah. Ndiaye, H. Traoré – Mam. Ndiaye, L. Coulibaly, Sylla (c) – Bissouma, Marega, Doumbia