zcaff.jpg

Réuni vendredi à Accra au Ghana, le comité exécutif de la Confédération africaine de football (CAF) doit décider s’il maintient ou non l’organisation de la CAN 2019 au Cameroun.


Le Cameroun accueillera-t-il comme prévu la CAN 2019 du 15 juin au 13 juillet prochains ? Encore 24 heures environ et le pays des Lions Indomptables sera fixé sur son sort. La Confédération africaine de football (CAF) s’apprête en effet à trancher à l’occasion d’une réunion extraordinaire de son comité exécutif organisée vendredi à Accra au Ghana en marge de la CAN féminine 2018.

D’après le programme officiel publié par la CAF, le comité va commencer par analyser les rapports des deux dernières visites d’inspection effectuées au Cameroun. Le premier concerne la situation sécuritaire du pays (la menace Boko Haram au Nord et le conflit entre l’armée et des séparatistes dans les régions anglophones) tandis que le second est relatif aux infrastructures (stades, transports et hébergements). A la lumière de ces deux rapports, la CAF prendra une décision au sujet de cette CAN, qui sera la première à accueillir 24 équipes. Rien n’indique toutefois que cette décision sera communiquée dès vendredi…

Le double discours d’Ahmad

Difficile de savoir quelle tendance se dégage à l’heure actuelle. D’un côté, la CAF avait déploré « un retard important dans la réalisation des infrastructures » lors de son comité exécutif organisé à Sharm El Sheikh en Egypte fin septembre. Mais dans la foulée, le président de l’instance, Ahmad, s’était envolé pour le Cameroun afin de rencontrer le président de la république, Paul Biya, et de calmer le jeu en assurant que « la CAF n’a pas de plan B » et qu’elle « n’a jamais réfléchi à un retrait de la CAN au Cameroun. »

Si elle change d’avis, la CAF devra lancer une nouvelle procédure d’appel à candidatures pour remplacer le pays des Lions Indomptables au pied levé à 7 mois de la compétition et l’Afrique du Sud, l’Egypte et le Maroc feraient alors figure de favoris. A moins que l’instance panafricaine n’opte pour une troisième voie, en laissant encore un peu de temps au Cameroun avant de se prononcer définitivement…

 Le programme du comité exécutif de la CAF :

zcaff.jpg