Après avoir dans un premier temps retenu 8 sites pour accueillir la CAN 2019, l’Egypte a annoncé dimanche que la compétition se déroulera finalement dans 6 stades seulement. Au Caire, le stade des Forces aériennes remplace le stade Al-Salam.


Petit changement de programme pour l’Egypte ! Hôte de la CAN 2019 du 21 juin au 19 juillet prochains, le pays des Pharaons avait initialement retenu 8 stades pour organiser la grande fête du football africain qui comptera pour la première fois 24 équipes. Mais, dimanche, le porte-parole de la Fédération égyptienne (EFA), Ahmed Megahed, a surpris son monde en révélant que le tournoi se déroulera finalement dans 6 stades seulement. Cette décision a été prise suite aux premières visites d’inspection effectuées par la Confédération africaine de football (CAF) qui a visiblement estimé que 6 stades suffiront pour faire un tournoi réussi.

« Nous avions d’abord proposé huit sites pour le tournoi, mais après la visite de la délégation de la CAF, nous n’en avons choisi que six« , a expliqué le dirigeant à la chaîne ON Sport TV, avant d’annoncer une autre modification avec le remplacement du stade Al-Salam, initialement retenu, par celui des Forces aériennes, soit deux enceintes situées au Caire.

« Le stade Al-Salam accueille actuellement les matchs d’Al Ahly et d’El-Entag El-Harby ainsi que d’autres matchs de championnat. Le président de l’EFA, Hani Abo Rida, a donc préféré le remplacer par le stade des Forces aériennes (aussi appelé stade du 30 juin)« , a annoncé Megahed. Le stade des Forces aériennes s’ajoute donc au stade International du Caire, au stade d’Ismailia, à celui d’Alexandrie, à celui de Port Said et à celui de Suez pour former les six stades retenus pour la compétition. Seul Le Caire aura donc le privilège de compter deux enceintes dans la même ville.