Voilà une décision qui va faire parler. Exclu mercredi par la Fédération égyptienne (EFA) pour la suite de la CAN 2019 en raison d’accusations de harcèlement sur les réseaux sociaux, l’ailier Amr Warda va finalement retrouver les Pharaons.

Le président de l’EFA, Hani Abou Rida, «a décidé de réduire la sanction de suspension du joueur (en l’appliquant) jusqu’à la fin du premier tour seulement», a annoncé l’instance ce vendredi dans un communiqué.

D’après la presse locale, c’est le soutien des joueurs qui a incité l’EFA à revoir sa position. La star Mohamed Salah avait par exemple condamné le comportement de son coéquipier tout en appelant à ne pas «l’envoyer directement à la guillotine». Le joueur d’Atromitos (Grèce) reste donc écarté pour le match de dimanche contre l’Ouganda mais il pourra rejouer dès les 8es de finale puisque la qualification de l’Egypte est déjà acquise.