Pays-hôte de la CAN 2019 et qualifiée pour les 8es de finale, l’Egypte ne s’est pas épargnée une polémique mercredi avec l’exclusion d’Amr Warda du groupe des Pharaons pour «comportement immoral». L’ailier d’Atromitos avait été accusé de harcèlement sur les réseaux sociaux par plusieurs femmes. Dans un pays où ce type de comportement est très fréquent (plus de 99% des Égyptiennes indiquent avoir déjà été victimes de harcèlement), la star Mohamed Salah a envoyé un message fort en réagissant à cette affaire.

«Les femmes doivent être traitées avec le plus grand respect. ‘Non’ signifie ‘non’. Ces choses sont et doivent rester sacrées», a souligné l’ailier de Liverpool sur Twitter, tout en regrettant le traitement réservé à son coéquipier. «Mais je pense aussi que beaucoup de personnes qui ont commis des erreurs peuvent s’améliorer, et on ne devrait donc pas envoyer quelqu’un directement à la guillotine comme ça ! On doit guider et éduquer, plutôt que sanctionner.»

En novembre 2017, Salah avait déjà apporté son soutien à une campagne en faveur des droits des femmes en Egypte.