Malgré une belle réaction d’orgueil, la RD Congo n’a rien pu faire face à l’Egypte (0-2) ce mercredi pour son deuxième match à la CAN 2019. Les Pharaons se qualifient en 8es de finale, tandis que les Léopards se dirigent tout droit vers la sortie…

Quelle contraste ce mercredi soir au Stade International du Caire ! En disposant de la RD Congo (2-0), l’Egypte, pays-hôte de la CAN 2019, a validé sa qualification en 8es de finale tout en scellant quasiment l’élimination de son adversaire, qui n’a pas marqué le moindre point après deux journées dans ce groupe A…

Malgré un public chaud bouillant et à fond derrière les Pharaons, les Congolais démarraient pourtant bien la rencontre en montrant un visage nettement plus combatif que lors de leur débâcle contre l’Ouganda (0-2). Mais il suffisait d’une perte de balle de Bope pour que Salah procure les premiers frissons aux hommes de Florent Ibenge, tout heureux de voir Tisserand revenir de nulle part pour dévier la frappe de l’ailier de Liverpool au dernier moment. Les Léopards répliquaient quelques minutes plus tard lorsque ce même Tisserand trouvait la barre d’El-Shennawi sur corner !

Elmohamady lance les Pharaons

Alors que les Congolais parvenaient plutôt bien à contenir les assauts égyptiens, tout basculait à nouveau suite à un coup de pied arrêté (les deux buts contre l’Ouganda avaient déjà été concédés de la sorte). Après un corner mal dégagé, Elmohamady profitait d’un cafouillage dans la surface pour ouvrir le score en faveur des locaux (1-0, 24e). Dans la foulée, il fallait une superbe envolée de Matampi pour empêcher Salah de doubler la mise sur coup franc. Menée, la RDC ne baissait pas les bras, mais la tête de Bolingi allait mourir sur l’équerre…

Ce manque d’efficacité tranchait avec le réalisme égyptien. A l’issue d’un numéro de Trezeguet qui mettait le feu dans la défense congolaise, l’ailier de Kasimpasa servait Salah qui prenait le meilleur sur Tisserand, sur le reculoir, avant de battre Matampi d’un subtil ballon dans un trou de souris (2-0, 42e). Cruel, mais le break était fait. Dos au mur, Ibenge lançait Elia à la mi-temps puis Bolasie 20 minutes plus tard. Mais l’envie de bien faire des Léopards et la percussion des entrants ne suffisaient pas pour inquiéter des Egyptiens sûrs de leur force.

Quasiment plus d’espoir pour la RDC…

Il fallait attendre la 75e minute et une tête de Bolingi magnifiquement détournée par El-Shennawi pour voir une véritable occasion. Alaa ceinturait ensuite Bakambu en position de dernier défenseur mais il échappait au rouge et le missile de Bolasie sur le coup franc suivant filait juste à côté… Malgré une ultime tentative de Bakambu dans le temps additionnel, les Congolais restaient désespérément muets.

En dépit de leur copie encourageante, les Léopards se retrouvent très mal embarqués. En effet, même en cas de victoire dimanche contre le Zimbabwe, ils n’auraient que 3 points au compteur (sans parler de leur différence de buts de -4) et ce total pourrait ne pas suffire pour se classer parmi les 4 meilleurs 3es des 6 groupes. De son côté, l’Egypte tentera d’assurer la 1ère place contre l’Ouganda, bien parti pour se qualifier. En attendant, la nuit promet d’être belle au Caire après cette qualification !

Le classement du groupe A : Egypte 6 points, Ouganda 4 pts, Zimbabwe 1 pt, RDC 0 pt

Le résumé du match en vidéo

Les compositions de départ :

Egypte : M. El-Shennawi – Elmohamady, Alaa, Hegazi, Ashraf – Hamed, Elneny – Salah, El-Said, « Trezeguet » – Mohsen.

RDC : Matampi – Mpeko, Luyindama, Tisserand, Ngonda – Mputu, Bope, Moke, Maghoma – Bolingi, Bakambu.

Les stats