Même privé de sa star Sadio Mané, suspendu, le Sénégal a réussi son entrée à la CAN 2019 en disposant assez facilement d’une faible Tanzanie (2-0) ce dimanche. Quelques bémols tout de même : le manque de réalisme et la sortie sur blessure de Salif Sané.

Pour la première fois dans cette CAN 2019, on a vu une vraie différence de niveaux entre deux équipes et le Sénégal n’a pas tremblé en débutant la compétition par une victoire 2-0 contre une faible Tanzanie ce dimanche au Caire. L’absence de Sadio Mané, suspendu pour ce match, n’aura pas été préjudiciable aux Lions qui auraient pu l’emporter beaucoup plus largement avec plus de réalisme.

Les hommes d’Aliou Cissé imposaient leur mainmise d’entrée et Mbaye Niang obtenait deux grosses occasions dès les premières minutes, mais l’attaquant de Rennes butait sur le gardien adverse, Manula, avant de trouver le petit filet. Asphyxiés dans le jeu et coupables d’erreurs parfois grossières, à l’image d’une sortie étonnante de Manula qui aurait pu coûter cher, les Tanzaniens se distinguaient malheureusement par un excès d’agressivité et plusieurs vilaines fautes.

Salif Sané sort sur civière

Dans tous les mauvais coups, Mwantika aurait notamment dû être sanctionné d’un penalty pour avoir fauché Sarr le long de la ligne de sortie de but. Mal retombé, Salif Sané n’avait en revanche besoin de personne pour se blesser et le défenseur central sortait sur civière, remplacé par Kouyaté (23e). Sa CAN est-elle déjà terminée ? Trop tôt pour se prononcer à l’heure actuelle… Finalement, après une période de léger sursaut tanzanien, les Sénégalais concrétisaient enfin leur domination lorsque Baldé Keita, décalé par Gueye, concluait un beau mouvement collectif en profitant d’une faute de main de Manula (1-0, 28e).

Le missile de Diatta !

Derrière, en plus d’un but refusé à Keita pour une main préalable de Kouyaté, les Lions gâchaient plusieurs occasions de faire le break, à l’image des tirs non cadrés de Gueye et Niang avant la mi-temps, puis d’une double occasion au retour des vestiaires avec un centre qui passait juste devant le but adverse suivi d’une tête de Sarr détournée par Manula.

C’est finalement le jeune Krépin Diatta (20 ans, Bruges) qui prenait les choses en main en décochant un missile pour faire le break suite à un corner mal repoussé (2-0, 65e). Un but splendide ! Malgré un énorme raté de Niang et une frappe trop croisée de Sarr, le Sénégal se satisfera de ce résultat avant le choc de jeudi contre l’Algérie. D’ici-là, les Fennecs débuteront la compétition par un match face au Kenya à 20h GMT.

Le coup de canon de Krépin Diatta

Le résumé du match en vidéo

Les compositions de départ :

Sénégal : Mendy – Wague, Sané, Koulibaly, Sabaly – Gueye, P.A. Ndiaye – Sarr, Diatta, Baldé – Niang.

Tanzanie : Manula – Khamis, Yondani, Morris, Michael – Salum, Yahya – Mao, Msuva, Bocco – Samatta.

Les stats :