Souvent placé parmi les grands favoris pour la CAN 2019 mais auteur d’une phase de préparation inquiétante, le Maroc doit réagir et tenir son rang contre la Namibie pour son entrée dans la compétition ce dimanche au Caire (coup d’envoi à 14h30 GMT, soit 16h30 en France).

Le contexte pour le Maroc :

Après l’élimination en quarts de finale de la précédente édition et les performances encourageantes au Mondial 2018, le Maroc arrive à maturité et ce tournoi devrait marquer la fin d’un cycle. Tous les voyants semblaient au vert jusqu’à des matchs de préparation inquiétants (défaites à domicile contre la Gambie et la Zambie) qui ont mis en exergue le gros point faible de la sélection : l’absence de véritable finisseur.

Blessés ces derniers jours, Noussair Mazraoui, Karim El Ahmadi et Manuel Da Costa ont tous repris l’entraînement en fin de semaine et à l’exception de Younès Belhanda, incertain, Hervé Renard pourra compter sur un groupe au complet. Face à la 113e nation au classement FIFA, la victoire paraît le minimum syndical avant de défier de plus gros morceaux dans ce groupe relevé (Côte d’Ivoire, Afrique du Sud). Attention tout de même à l’horaire du match avec la forte chaleur attendue sur Le Caire (36°C) qui risque de peser sur les organismes.

Présentation de la Namibie :

Parmi les 24 équipes présentes, la Namibie est très certainement celle dont la qualification a le plus tenu à un fil. A l’issue de leur dernier match (défaite 4-1 en Zambie), les Brave Warriors se croyaient éliminés, mais une défaite du Mozambique à la 94e minute dans l’autre match du groupe leur a permis de se qualifier pour la 3e CAN de leur histoire, la première depuis 2008 !

Avec des joueurs encore moins connus que ceux de Madagascar (cliquez ici pour une présentation détaillée de l’effectif), les hommes de Ricardo Mannetti feront office de Petit Poucet dans ce groupe très relevé mais leur victoire retentissante face au Ghana (1-0) durant la préparation prouve qu’il ne faut pas les prendre à la légère.

Souvenirs, souvenirs…

Si le Maroc avait facilement disposé de la Namibie au premier tour de la CAN 2008 (victoire 5-1), en revanche, les Brave Warriors avaient donné beaucoup de fil à retordre aux Lions de l’Atlas locaux en quart de finale de leur CHAN 2018 et il avait fallu un arbitrage favorable pour aider les Marocains (2-0). L’effectif actuel de la Namibie compte plusieurs rescapés de ce match.

Ils ont dit

Hervé Renard, sélectionneur du Maroc : «Le premier match est toujours difficile car toutes les équipes commencent avec un une grande motivation, il faut s’attendre à une rencontre dure et c’est à nous de la rendre facile. (…) Ce n’est pas l’heure qu’on préfère, ce sont des conditions qui ne sont pas faciles mais il faut gérer ces paramètres en évitant les erreurs techniques et en faisant la différence le plus rapidement possible.»

Ricardo Mannetti, sélectionneur de la Namibie : «Ce sera une rencontre difficile, nous ne prenons pas en compte leurs défaites en matchs amicaux, car nous jouerons contre l’un des favoris du tournoi, et qui possède un bon groupe. Mais on fera de notre mieux pour avoir les 3 points, car nous sommes ici pour donner le meilleur et rendre les supporters heureux.»

Les compositions de départ :

Maroc : Bounou – Dirar, Benatia, Saïss, Hakimi – Bourabia, Ait Bennasser, Boussoufa – Amrabat, En-Nesyri, Ziyech.

Namibie : Kazapua – Horaeb, Haoseb, Nyambe, Hanamub – Shitembi, Ketjijere, Starke, Hotto – Shalulile, Limbondi.