Grosse frayeur pour Samuel Kalu. A moins de 24 heures de l’entrée en lice du Nigeria à la CAN 2019 samedi face au Burundi (19h en France, 17h GMT), l’ailier de Bordeaux a été victime d’un malaise et transporté à l’hôpital lors de la dernière séance d’entraînement de sa sélection ce vendredi à Alexandrie.

Alors que de premiers échos alarmistes faisaient état d’une crise cardiaque, le Nigérian a finalement été victime d’une «simple» déshydratation et son état n’inspire heureusement pas une grande inquiétude.

«On m’a dit que Samuel Kalu était stabilisé. Il a été emmené à l’hôpital pour des tests et cela a été rassurant. Il était déshydraté d’après ce que nous ont dit les médecins. On lui a indiqué qu’il devait s’abreuver davantage», a expliqué le responsable de la communication de la sélection nigériane, Ademola Olajire, auprès de la presse locale. Sans doute les premiers effets des fortes chaleurs qui règnent en Egypte (36°C ce vendredi au Caire). Difficile malgré tout d’imaginer que le Girondin sera rétabli d’ici au match de demain.