Les Tunisiens Skhiri (Montpellier), Sliti (Dijon) et Khazri (ASSE) évoluent tous en Ligue 1.

A partir de vendredi, 552 joueurs vont prendre part à la grande fête du football africain. Et comme souvent, la France sera le championnat le plus représenté (en tenant compte de la Ligue 1 et des divisions inférieures). Pas moins de 89 joueurs, soit 16% du total, évoluent en effet dans l’Hexagone.

Leader incontesté en la matière, la France écrase la concurrence puisque le 2e championnat le plus représenté envoie deux fois moins de joueurs à la CAN qu’elle ! Il s’agit de l’Afrique du Sud avec 44 éléments. Malgré la qualité du championnat local, réputé depuis des années, on ne s’attendait pas forcément à le retrouver à ce niveau-là. Mais la présence de trois sélections d’Afrique Australe (l’Afsud donc, mais aussi la Namibie et le Zimbabwe) a permis à ce championnat de signer son retour en force.

Avec 41 joueurs, l’Angleterre complète le podium, confirmant l’intérêt de plus en plus prononcé de la Premier League pour les Africains. On note aussi la 6e place de l’Egypte (24 joueurs dont 15 Egyptiens) ainsi que le gros score de la Tanzanie (19 joueurs, dont 14 Tanzaniens) et de l’Arabie Saoudite (18 joueurs) qui témoigne de la montée en puissance des clubs du Golfe auprès des joueurs africains.

Les championnats les plus représentés à la CAN 2019 (toutes divisions confondues) :

1. France, 89 joueurs

2. Afrique du Sud, 44 joueurs

3. Angleterre, 41 joueurs

4. Turquie, 28 joueurs

5. Portugal, 26 joueurs

6. Egypte, 24 joueurs

7. Espagne, 20 joueurs

8. Belgique, 19 joueurs

8. Tanzanie, 19 joueurs

10. Arabie Saoudite, 18 joueurs

11. Allemagne, 15 joueurs

11. Italie, 15 joueurs

13. Angola, 14 joueurs

13. Tunisie, 14 joueurs

15. Kenya, 12 joueurs

16. Grèce, 10 joueurs

16. Zambie, 10 joueurs

Les autres championnats comptent moins de 10 joueurs et n’apparaissent pas dans ce classement.