3e en 2015 puis quart de finaliste en 2017, que peut viser la RD Congo à la CAN 2019 ? Qualifiés dans la douleur lors de la dernière journée des éliminatoires, les Léopards débutent la compétition ce samedi au Caire par un match piège face à l’Ouganda (coup d’envoi à 14h30 GMT, soit 16h30 en France).

Déterminés à confirmer leur statut de challenger dans ce groupe A, les hommes de Florent Ibenge veulent répondre à la victoire de l’Egypte, leur futur adversaire, vendredi lors du match d’ouverture face au Zimbabwe (1-0). Mais ce ne sera pas simple car, outre leur veille de match compliquée, ils trouveront face à eux des Cranes qui ont brillé durant les qualifications par leur capacité à préserver leurs cages inviolées tout en frappant au bon moment pour faire mal.

Mulumbu incertain

C’est simple, la défense menée par l’excellent gardien Denis Onyango n’a concédé que 3 buts en 6 matchs, et encore, tous l’ont été lors de la dernière journée à l’occasion du match sans enjeu contre la Tanzanie (défaite 3-0). Une solidité encore démontrée lors des matchs de préparation contre le Turkménistan (0-0) puis la Côte d’Ivoire (1-0), une rencontre durant laquelle le virevoltant Nicolas Pépé avait été totalement muselé.

Autant dire que les hommes du Français Sébastien Desabre ont tout pour faire déjouer Cédric Bakambu et les Congolais afin de mieux les piquer en contre, avec cette capacité à effectuer des transitions rapides, un peu dans le style du Kenya qui avait frôlé la victoire face aux Léopards en match de préparation (1-1).  Alors qu’ils vont peut-être devoir se passer de leur capitaine Youssouf Mulumbu, incertain, les Congolais sont prévenus…

Les compositions de départ :

Ils ont dit

Florent Ibenge, sélectionneur de la RDC :  «L’Ouganda est presque au même niveau que nous et ce sera un match très difficile

Denis Onyango, gardien et capitaine de l’Ouganda : «En 2017, c’était très difficile pour nous car c’était notre première CAN depuis 39 ans. Cette fois, nous avons acquis plus d’expérience. (…) Nous connaissons la qualité de la RD Congo, mais nous en avons aussi et nous nous battrons pour obtenir les résultats.»