Particulièrement attendu cette année, le Sénégal débute sa CAN 2019 par un match piège contre la Tanzanie ce dimanche au Caire (coup d’envoi à 17h GMT, soit 19h en France). Sadio Mané est suspendu pour cumul de cartons jaunes.

Mise à jour 23/06, 21h (Paris) : ce match a eu lieu, cliquez ici pour accéder au compte-rendu.

Le contexte pour le Sénégal :

A la recherche d’un premier titre continental, le Sénégal se présente comme un très sérieux prétendant. Leur parcours éliminatoire quasi-parfait (5 victoires, 1 nul), leur expérience de Mondialiste, leur effectif de très belle qualité avec un axe Edouard Mendy-Koulibaly-Gueye-Mané sans égal sur le continent : les Lions ne manquent pas d’arguments en leur faveur.

Après avoir débuté leur préparation au pays avant de la poursuivre en Espagne, les hommes d’Aliou Cissé sont arrivés relativement tôt en Egypte (le 14 juin), où ils ont confirmé leurs ambitions en battant le Nigeria (1-0) lors de leur seul véritable match amical (excepté un 7-0 contre une équipe locale espagnole). Reste désormais à confirmer ces bonnes dispositions en compétition, mais ce sera sans le récent vainqueur de la Ligue des champions, Sadio Mané, suspendu pour ce match en raison d’un cumul de cartons jaunes reçus dans les éliminatoires.

Présentation de la Tanzanie :

Dirigées par le Nigérian Emmanuel Amunike, vainqueur de la CAN 1994 en tant que joueur, les Taifas Stars retrouvent la phase finale 39 ans après leur dernière participation, ce qui leur a permis d’obtenir des parcelles de terrain en guise de «primes» de qualification.

Sortis 2es d’un groupe éliminatoire qui comprenait l’Ouganda, le Lesotho et le Cap Vert, les Tanzaniens attendent beaucoup de leur star Mbwana Ally Samatta (ex-TP Mazembe), auteur de 32 buts en 51 matchs avec Genk cette saison. Avec cet effectif comprenant seulement 9 expatriés (dont 3 qui évoluent en Europe), les Taifa Stars miseront avant tout sur leur complémentarité avec des joueurs habitués à jouer ensemble au pays à Simba (quart de finaliste de la dernière LDC africaine), Young Africans ou Azam.

Ils ont dit :

Aliou Cissé, sélectionneur du Sénégal : «On aurait préféré jouer avec Mané mais nous avons une équipe complète et un groupe soudé. (…) C’est vrai que nous sommes les premiers au classement (FIFA) en Afrique mais cela ne veut pas dire forcément que nous allons gagner le titre. Nous sommes favoris de la compétition et nous devons bien jouer notre rôle.»

Emmanuel Amunike, sélectionneur de la Tanzanie : «Jouer face à la meilleure équipe d’Afrique n’est pour nous qu’une motivation supplémentaire. Ce qui est important face au Sénégal c’est que nous serons en forme pour jouer notre meilleur football.»

Les compositions de départ :

Sénégal : Mendy – Wague, Sané, Koulibaly, Sabaly – Gueye, P.A. Ndiaye – Sarr, Diatta, Baldé – Niang.

Tanzanie : Manula – Khamis, Yondani, Morris, Michael – Salum, Yahya – Mao, Msuva, Bocco – Samatta.