Le Sénégal et la Tunisie s’affrontent ce dimanche en demi-finale de la CAN 2019 au Stade du 30 juin au Caire (coup d’envoi à 16h GMT, soit 18h en France). C’est la première fois depuis 13 ans que les Lions atteignent ce niveau, tandis que les Tunisiens patientaient depuis 15 ans. C’est dire les attentes qui entourent cette affiche de chaque côté. Présentation.

– Les forces en présence

Considéré depuis le début comme l’un des principaux favoris de la compétition, le Sénégal assume son statut. Après une phase de groupes mitigée, les Lions ont affiché des progrès contre l’Ouganda en 8es (1-0) avant de hisser encore le niveau face au Bénin (1-0) en quart. Si la défense affiche une belle solidité (un seul but encaissé en 5 matchs), l’attaque doit en revanche soigner son efficacité. Surtout que cette fois l’opposition s’annonce plus corsée, mais le Sénégal a l’avantage d’avoir eu un jour de repos supplémentaire sans avoir eu à disputer de prolongation jusqu’à présent.

De son côté, après des débuts très poussifs (4 matchs nuls), la Tunisie sort de son match le plus abouti, mais les Aigles de Carthage ont tout de même dû attendre près d’une heure avant de se défaire d’un Madagascar qui n’avait plus d’essence dans le réservoir (3-0). Le sélectionneur Alain Giresse semble en tout cas avoir trouvé la bonne formule en passant à un milieu à trois à partir des 8es de finale et le trio offensif Khazri-Khenissi-Msakni affiche une complémentarité grandissante.

– L’historique des confrontations

Il s’agira de la 6e confrontation entre les deux équipes en phase finale de la CAN. Pour l’heure, le bilan est parfaitement équilibré avec une victoire de chaque côté et 3 nuls, mais la Tunisie avait remporté la seule rencontre à élimination directe entre les deux équipes, c’était en quart de finale de la CAN 2004 remportée à domicile. Toutes compétitions confondues, les coéquipiers de Wahbi Khazri mènent 9 victoires à 4 contre 7 matchs nuls.

– L’heure des retrouvailles

Assis sur le banc du Sénégal entre 2013 et 2015, l’actuel sélectionneur de la Tunisie, Alain Giresse, s’apprête à retrouver un pays qu’il avait quitté dans un contexte tendu, du moins avec une partie de la presse car le technicien français ne manque jamais de rappeler qu’il a conservé d’excellentes relations avec les joueurs. Il s’agit aussi de retrouvailles avec Aliou Cissé, alors en charge de la sélection Olympique, qui n’avait pas souhaité devenir son adjoint mais avec qui il avait collaboré en bonne intelligence. Puis Cissé lui a succédé en 2015.

«Tout d’un coup je me retrouve être adversaire d’une équipe que j’entraînais pour la faire gagner. Là, ça va être l’inverse», a commenté Giresse au micro de RFI. «Je ne peux pas en vouloir au Sénégal. Je ne peux rien lui reprocher puisque mon départ était voulu par rapport à un contexte bien précis et non par rapport à quelque chose que je reproche aux joueurs ou à la fédération. Il n’y a même pas un sentiment de revanche de ma part.»

– Avantage Tunisie en tribunes

Le Stade du 30 Juin devrait être majoritairement vêtu de rouge ce dimanche, la couleur des supporters tunisiens. La compagnie aérienne Tunisair a en effet annoncé qu’elle a affrété 4 vols spéciaux pour permettre aux fans des Aigles de Carthage de rallier Le Caire ce week-end.

L’arbitre : Bamlak Tessema Weyesa (Ethiopie).

– Les compositions de départ :

Alors qu’il était annoncé comme apte et rétabli, Ismaila Sarr débute sur le banc chez les Lions, Krépin Diatta lui étant préféré aux côtés de Mbaye Niang et Sadio Mané. En face, Kechrida et Chaalali, annoncés incertains, sont remplacés par Mohamed Dräger et Ayman Ben Mohamed, dont la titularisation était vivement attendue par les supporters.

Sénégal : Gomis – Gassama, Kouyaté, Koulibaly, Sabaly –  Gueye, Saivet, P.A. Ndiaye – Diatta, Niang, Mané.

Tunisie : Hassen – Dräger, Bronn, Meriah, Haddadi – Sassi, Skhiri, Ben Mohamed – Khazri, Khenissi, Msakni.

Leur parcours à la CAN 2019 :

Sénégal : victoire 2-0 contre la Tanzanie, défaite 1-0 face à l’Algérie, victoire 3-0 contre le Kenya ; victoire 1-0 face à l’Ouganda en 8es ; victoire 1-0 contre le Bénin en quart.

Tunisie : 1-1 contre l’Angola, 1-1 face au Mali, 0-0 contre la Mauritanie ; 1-1 (5-4 tab) contre le Ghana en 8es ; victoire 3-0 contre Madagascar en quart.

Ils ont dit :

Aliou Cissé, sélectionneur du Sénégal – «Nous sommes maintenant près du but et à un match du sacre final. Cela fait treize ans que les Lions de la Teranga ne sont pas arrivés à ce niveau-là. Le plus difficile est à venir surtout face à une bonne équipe de Tunisie. (…) La Tunisie du football a évolué, c’est vrai que nous les avons battus en 2017, mais là c’est un tout autre match

Alain Giresse, sélectionneur de la Tunisie, pour Jeune Afrique – «C’est une très bonne équipe, avec de grosses individualités. Techniquement, c’est du haut niveau, et dans le domaine athlétique, c’est une des meilleures du continent. C’est un des favoris de la CAN 2019 et sa présence en demi-finale le prouve. Il faudra faire un très gros match, être présent sur tous les ballons si nous voulons nous qualifier.»