Mercredi potentiellement décisif pour la RD Congo. Après leur entrée en matière totalement ratée à la CAN 2019 contre l’Ouganda (0-2), les Léopards doivent se ressaisir et éviter un nouveau revers qui les éliminerait pratiquement. Pas de chance, c’est le pays-hôte et grandissime favori, l’Egypte, qui se présente sur leur route ce mercredi (coup d’envoi à 20h GMT, soit 22h en France).

Vainqueurs dans la douleur du Zimbabwe (1-0) lors du match d’ouverture, les Pharaons ont bien résisté à la pression malgré une seconde période qui avait été plus compliquée. Poussés par un Stade International du Caire quasi-exclusivement acquis à leur cause, ils ambitionnent de décrocher un nouveau succès qui les enverrait déjà en 8es de finale. «Nous visons la victoire et la qualification», a prévenu le capitaine égyptien Ahmed Elmohamady. «Nous espérons réussir une meilleure performance face à la RD Congo après nous être débarrassés de la pression du premier match», a ajouté le sélectionneur des Pharaons, Javier Aguirre.

Attention au Léopard blessé…

Reste à savoir si les Congolais ont les moyens de contrarier les desseins du pays-hôte. Pour cela, il faudra évidemment montrer un tout autre visage que face à l’Ouganda, où le manque d’agressivité et de liant collectif avait sauté aux yeux et interpellé supporters comme observateurs, «obligeant» les Léopards à diffuser une vidéo d’excuses. «On a fauté, c’est vrai qu’aujourd’hui on vous a laissé tomber. On a encore deux matchs, on a besoin de votre soutien et on va rectifier le tir très vite», a promis le capitaine Youssouf Mulumbu. «On a à cœur de se racheter face à l’Egypte», a confirmé la star de la sélection, Cédric Bakambu au micro de RFI.

Après avoir peut-être un peu pris les Cranes de haut, les Congolais estiment qu’ils ont davantage d’atouts à faire valoir dans un contexte sensiblement différent puisqu’il s’agira d’une affiche entre deux grands noms du continent. «On est impatient de jouer face à des équipes comme l’Égypte, un pays hôte, dans un stade plein. C’est le genre de rencontre qu’on a envie de jouer», a affirmé Yannick Bolasie. Pour espérer décrocher au moins ce point qui les maintiendrait en vie avant le dernier match contre le Zimbabwe, les hommes de Florent Ibenge devraient pouvoir compter sur le retour de Mulumbu, ménagé lors du premier match.

Les compositions de départ :

Egypte : M. El-Shennawi – Elmohamady, Alaa, Hegazi, Ashraf – Hamed, Elneny – Salah, El-Said, « Trezeguet » – Mohsen.

RDC : Matampi – Mpeko, Luyindama, Tisserand, Ngonda – Mputu, Bope, Moke, Maghoma – Bolingi, Bakambu.

Egypte-RDC, l’historique des confrontations à la CAN

CAN 1970, Egypte 1-0 RDC

CAN 1974, Egypte 2-3 RDC

CAN 2006, Egypte 4-1 RDC