Suite aux propos polémiques du ministre de la Jeunesse et des Sports algérien, Raouf Bernaoui, qui a sous-entendu que l’Algérie a été sondée pour se tenir prête si besoin pour remplacer le Cameroun en tant que pays-hôte de la CAN 2021, la Fédération algérienne de football (FAF) tente de réparer les dégâts. Dans ce cadre, le secrétaire général de la FAF, Mohamed Saâd, a pris la parole dans un extrait audio diffusé sur le site officiel de la Fédération camerounaise (Fecafoot).

«Je peux vous assurer que les propos de notre ministre ont été totalement déformés. La question qui lui a été posée a été simple : ‘est-ce que l’Algérie a les moyens d’organiser la CAN ? » La réponse du ministre a été ‘oui, mais pas pour prendre la place du Cameroun’. L’Algérie qui vient d’être sacrée championne d’Afrique souhaiterait disputer la prochaine CAN au Cameroun, un pays frère», a assuré l’officiel avant de poursuivre.

«Donc, il n’y a pas de raison particulière pour créer la polémique. On encourage le Cameroun, on le soutient à fond pour organiser la CAN 2021. L’Algérie souhaiterait également organiser un jour la CAN. J’espère que ma déclaration va recadrer le débat et calmer un peu les esprits. La déclaration du ministre a été limpide et claire, mais dans les heures voire les jours à venir il va apporter des précisions par rapport à cette polémique pour clore définitivement le débat», a-t-il conclu. Charge à Bernaoui d’éteindre l’incendie qu’il a lui-même allumé…

Sur le même sujet : le Cameroun réagit aux propos du ministre algérien