A deux semaines de sa double confrontation contre la Côte d’Ivoire les 12 et 17 novembre prochains, Madagascar tire la sonnette d’alarme ! En effet, une bonne partie des joueurs sélectionnés par Nicolas Dupuis pour cette double confrontation évolue en France, entrée en reconfinement ce vendredi, ce qui implique la fermeture des frontières extra-européennes. Cette situation a poussé la Fédération malgache à saisir la Confédération africaine de football (CAF).

«Tant de joueurs malgaches qui composent l’équipe nationale ne pourront peut-être pas rejoindre le rassemblement. D’autre part, il y a aussi l’agitation politique en Côte d’Ivoire. Afin d’assurer la santé des joueurs et de leur entourage, ainsi que leur sécurité pour ce match, le ‘comité mixte’ en charge de l’organisation a décidé de demander à la CAF d’examiner de plus près comment procéder pour que ces matchs soient joués correctement», a écrit l’instance sur Facebook.

De son côté, Dupuis s’est montré encore plus explicite en annonçant qu’il a demandé à sa Fédération «d’entreprendre des démarches afin de négocier un report des rencontres de novembre». Un nouveau dossier brûlant pour la CAF…

Les posts de Nicolas Dupuis et de la FMF

Image