Constatant «l’incapacité de la société Gruppo Piccini à livrer les travaux dans les délais», le ministre des Sports du Cameroun, Narcisse Mouelle Kombi, a annoncé vendredi la résiliation du contrat avec l’entreprise italienne concernant la construction du Complexe sportif d’Olembe, pressenti pour accueillir des matchs de la CAN 2021.

Le groupe de BTP a riposté à travers un communiqué publié samedi dans lequel il reproche à l’Etat camerounais de ne pas avoir tenu ses engagements financiers tout en laissant 72h au gouvernement pour revenir sur sa décision sous peine d’entamer des poursuites devant la justice.

La firme italienne dénonce un complot et se plaint notamment de la désignation de l’entreprise canadienne Magil pour remplacer Piccini «bien avant la notification de la décision contestable de résiliation». Encore un dossier chaud à gérer pour le pays-hôte de la CAN 2021 qui est loin d’avoir rassuré la Confédération africaine de football (CAF) quant à ses capacités à achever les travaux nécessaires dans les temps…

Le communiqué de presse du groupe Piccini