L’Algérie sera diminuée pour son match décisif, ce lundi face à l’Angola. Déjà privée de Meghni et Yahia, la Khadra devra aussi se passer des services de Yacine Bezzaz, victime d’un coup sur un genou contre le Mali. Les autres attaquants Rafik Saïfi et Hameur Bouazza sont très incertains, a annoncé dimanche la FAF.

Le Strasbourgeois, qui continuera à accompagner l’équipe, doit rester au repos une dizaine de jours et manquera probablement la suite de la compétition si l’Algérie poursuit son parcours. Saïfi souffre pour sa part d’une blessure aux adducteurs qui a provoqué des saignements, a précisé le sélectionneur Rabah Saadane interrogé par la radio algérienne Chaîne II, et ses chances de le voir rétabli sont infimes. Enfin, Bouazza est victime d’un début de pubalgie, selon Saadane, et l’espoir de le voir fouler la pelouse lundi à Luanda n’est pas beaucoup plus grand.