Après le nul décevant (0-0) décroché lundi par la Côte d’Ivoire contre le Burkina Faso, le milieu de Éléphants, Emerse Faé, a confié qu’il se sentait en sécurité à Cabina, où a eu lieu vendredi le mitraillage du bus togolais. « C’était difficile le jour où on est arrivé. Les événements venaient d’avoir lieu. Mais le peuple angolais nous a tout de suite mis en confiance et rassurés en nous promettant que la sécurité serait au beau fixe dans la ville de Cabinda. A partir du moment où on a décidé de rester, on savait que nos jours n’étaient pas en péril et on leur a fait confiance », a-t-il assuré sur les ondes de RMC.