Le ministre ivoirien du Sport, Dagobert Banzio, a appelé à « calmer le jeu » politique dans le pays pour ne pas « perturber » l’équipe nationale, qui rencontrera dimanche l’Algérie en quart de finale de la CAN 2010, rapporte mercredi la presse ivoirienne. « L’équipe nationale ne vient pas du ciel. Ce sont des Ivoiriens comme nous. Ils se préoccupent aussi comme nous de la situation du pays, de ce qui s’y passe », a déclaré le ministre devant la presse ivoirienne à Cabinda. « Tout ce qu’on fait là-bas rejaillit forcément sur eux ici. On ne peut pas leur demander des résultats ici et puis là-bas, c’est la désunion totale », a-t-il averti.

« Je demande aux Ivoiriens et aux états-majors des partis politiques de calmer le jeu et de nous aider à réussir la mission à nous confiée par l’Etat », a-t-il dit, ajoutant: « Je demande aux Ivoiriens de ne pas nous perturber ». Le climat s’est tendu en Cote d’Ivoire où une vive controverse agite depuis une dizaine de jours la classe politique autour de soupçons de « fraude » visant la Commission électorale indépendante dans le traitement de la liste électorale. Reporté six fois depuis 2005, le scrutin présidentiel, officiellement prévu pour « fin février-début mars », est censé mettre fin à la grave crise née en 2002 d’un coup d’Etat manqué, qui a coupé le pays en deux.