Pays-hôte de la CAN féminine 2016 en novembre prochain, le Cameroun sera la seule sélection francophone de la compétition puisque la Côte d’Ivoire, pourtant 3e de la précédente édition, l’Algérie, le Sénégal, la Tunisie et le Mali ne sont pas parvenus à valider leur billet à l’occasion du dernier tour retour des éliminatoires.


Pas de retournement de situation à l’occasion du dernier tour retour des éliminatoires de la CAN féminine 2016. Aucune des sélection en ballottage défavorable après le résultat de l’aller n’est parvenue à renverser la vapeur. L’Algérie et la Côte d’Ivoire ont tout de même frôlé l’exploit et pourront nourrir des regrets. Tenues en échec 2-2 à l’aller, les Fennecs femmes ont été accrochées (1-1) au Kenya, mardi. Bien lancées par un but de Naïma Bouhenni (22e), les Algériennes ont longtemps cru tenir leur billet mais elles ont fini par concéder l’égalisation suite à un coup-franc à la 75e minute (1-1). Elles sont donc éliminées selon la règle du but à l’extérieur et laissent le Kenya prendre part à sa première CAN féminine.

Même cas de figure pour la Côte d’Ivoire. Battues 1-0 en Egypte lors à l’aller, les protégées de Clémentine Touré se sont imposées 2-1 lors de la manche retour lundi à Abidjan mais elles sont éliminées en vertu de la règle du but à l’extérieur. Un scénario extrêmement frustrant alors que la Selefanto s’est montrée dominatrice. Buteuses en l’espace de six minutes, Rebecca Elloh (38e) et Inès Tia (44e) pensaient avoir fait le plus dur avant la pause, mais les Ivoiriennes ont beaucoup vendangé ensuite, ne parvenant pas à inscrire le but du break. Comme souvent dans pareil cas, les locales se sont laissées surprendre en fin de match sur une frappe des 20 mètres signée Rachad Amany (82e) qui permet aux Egyptiennes de braquer les Éléphantes sur le fil et de se qualifier pour leur première CAN féminine depuis 18 ans. Cruel alors que la Selefanto avait terminé troisième de la CAN féminine en 2014 et était présente au Mondial 2015.

Sénégal et Mali lâchent prise

Après avoir tenu le choc à l’aller, le Sénégal et le Mali ont quant à eux plié au retour. Après le nul 1-1 à Dakar, les Lionnes ont cédé mardi face au Nigeria (2-0). Le champion en titre a pourtant d’abord beaucoup vendangé, Oshoala trouvant notamment la barre sur penalty (30e). Mais Chikwelu (36e) puis Igbinovia (46e) ont permis aux Super Falcons de tenir leur rang 2-0 face à un Sénégal qui a même vu son sélectionneur exclu (50e). De son côté, le Mali a plié à Malabo en s’inclinant 2-1, dimanche. Jade Boho Sayo et Adriana Costa ont marqué lors de chaque période et ont permis aux Equato-Guinéennes de valider leur billet pour la phase finale malgré l’égalisation de Bintou Koite entre les deux buts.

Déjà battues à domicile à l’aller, les Tunisiennes ont pour leur part pris l’eau au Ghana (4-0) et quittent les éliminatoires tête basse après des buts de Samira Suleman (27e, 83e), Portia Boakye (77 e) et Priscilla Adobea (77e). Pour rappel, la phase finale aura lieu du 19 novembre au 3 décembre prochains au Cameroun.

 Les résultats du dernier tour retour des éliminatoires :

Kenya 1-1 Algérie (2-2)

Nigeria 2-0 Sénégal (1-1)

Ghana 4-0 Tunisie (2-1)

Afrique du Sud 3-0 Botswana (2-0)

Côte d’Ivoire 2-1 Egypte (0-1)

Guinée Equatoriale 2-1 Mali (1-1)

Zambie 2-3 Zimbabwe (0-1)

 Les 8 qualifiés : Afrique du Sud, Cameroun, Egypte, Ghana, Guinée Equatoriale, Kenya, Nigeria, Zimbabwe.