Le secrétaire général de la FIFA, Jérôme Valcke, a révélé dans un entretien à la radio française France Bleu qu’il avait été averti des menaces pesant sur le déroulement de la CAN 2010 dans la région de Cabinda et qu’il en avait informé la Confédération africaine (CAF) bien avant le début de l’épreuve. « Le président de la FIFA avait reçu une lettre de la représentation cabindaise en Suisse qu’il m’avait fait suivre, le 27 octobre, et j’ai envoyé une copie de ce courrier à la Confédération africaine de football, a expliqué M. Valcke. On avait reçu cette information et cette menace qui planait sur toute personne qui se rendrait dans cette région. »