Le ministre des sports de l’Angola, Gonçalves Muandumba, a tenu à présenter ses excuses ce vendredi, lors d’une intervention à l’assemblée générale de la Confédération africaine de football (CAF), pour les « petits incidents » survenus lors de la CAN 2010. « Nous avons tout fait pour que cette grande manifestation se déroule de la meilleure façon possible même si nous n’avons pas été à l’abri de petits incidents pour lesquels j’aimerai présenter nos excuses », a ainsi déclaré Muandumba, en présence de Joseph Blatter, le président de la Fifa, et d’Issa Hayatou, le président de la CAF.

Avant le début du tournoi, le bus de l’équipe du Togo a été mitraillé par des rebelles séparatistes à son arrivée à Cabinda et deux membres de son staff sont décédés dans l’attaque. « Le gouvernement angolais s’est acquitté de sa mission et nous en sommes fiers, a toutefois estimé le ministre. Malgré les difficultés, les restrictions, les contraintes, il a assumé son engagement qui était une priorité parmi les priorités et pour lequel il a sacrifié des programmes de croissance, de développement économique. »