Le bus de la sélection togolaise a été mitraillé ce vendredi à la frontière du Congo et de l’Angola, où doit commencer dimanche la Coupe d’Afrique des Nations. « Je vais plutôt bien mais plusieurs joueurs sont dans un sale état, a révélé quant à lui l’attaquant nantais Thomas Dossevi sur les ondes de RMC. On est toujours à l’hôpital. On s’est fait mitrailler comme des chiens et on a dû rester 20 minutes couchés sous les sièges pour éviter les balles ». Selon les premières informations, deux joueurs seraient dans un état grave, Serge Akakpo et Kodjovi Obilalé. Les autres blessés font partie de l’encadrement technique : l’entraîneur des gardiens, le docteur, l’intendant chargé de la communication ainsi que l’entraîneur-adjoint ont également été touchés grièvement.