Cette fois, c’est fait. Après des jours de tractations et d’informations contradictoires, le Togo a quitté ce dimanche la Coupe d’Afrique des nations, après le mitraillage de son bus qui a fait au moins deux morts vendredi dans l’enclave de Cabinda, a indiqué la Confédération africaine de football (CAF). « Le bus est parti (du camp de base) pour l’aéroport pour rapatrier l’équipe du Togo et les deux corps », a déclaré un porte-parole de la CAF. Le Togo devait disputer son premier match de la CAN face au Ghana, ce lundi à Cabinda.