Kodjovi Obilalé, le gardien togolais blessé vendredi lors de l’attaque du bus de son équipe dans l’enclave angolaise du Cabinda, était lundi « complètement hors de danger », a affirmé Ken Boffard, un des chirurgiens qui l’a opéré à Johannesburg, où il avait été transporté. « L’équipe médicale est satisfaite des progrès réalisés par M. Obilalé. Il restera cependant en soins intensifs », a-t-il également déclaré, avant de préciser qu’il surveillerait ces prochains jours les risques d’infection, ajoutant que la balle ayant atteint le footballeur dans le bas du dos et à l’abdomen n’avait pas été extraite. « L’état de santé du gardien de but togolais de 25 ans, Kodjovi Obilalé, qui a été sérieusement blessé, s’est stabilisé », a confirmé de son côté la clinique.