Le championnat de football français reprend vendredi sans l’attaquant ivoirien Didier Drogba, qui avait illuminé la saison passée. La Ligue 1 reste néanmoins le championnat européen où les ressortissants africains se retrouvent en plus grand nombre. Reste à savoir si le Sierra Léonais Mohamed Kallon, nouvelle recrue de Monaco, ou encore le Congolais Shabani Nonda, sauront faire oublier le meilleur joueur de la saison 2003-2004.


Une trentaine de Sénégalais vont faire leur rentrée footbalistique, ce week-end, à l’occasion de la reprise du championnat de première division, en France. Les Camerounais ne sont pas en reste, puisqu’ils seront une quinzaine à prendre le chemin des terrains, dans l’épreuve qui accueille le plus grand nombre de ressortissants africains en Europe. Les Maliens, Algériens, Ivoiriens, Congolais ou encore Sierra Léonais seront également de la partie. La Ligue 1 se retrouve néanmoins orpheline du meilleur joueur de la saison 2003-2004, l’attaquant ivoirien Didier Drogba, cédé à Chelsea pour environ 36 millions d’euros.

Qui pour le remplacer cette année ? L’attaquant sierra léonais Mohamed Kallon, passé de l’Inter de Milan à Monaco, et qui a déjà fait valoir ses arguments au cours de l’avant saison ? Shabani Nonda, qui se remet de sa blessure contractée l’an passé dès le début de la saison ? Ou encore l’un des talentueux compatriotes de Didier Drogba : Bonaventure Kalou, à Auxerre, ou le jeune Yapi Yapo, à Nantes ? Afrik fait le point sur les changements intervenus dans les équipes de Ligue 1, à quatre semaines de la fin du « marché » de l’intersaison.

En nombre chez les promus

A première vue, les clubs passés de Ligue 2 en Ligue 1 se sont montrés particulièrement intéressés par les footballeurs africains. Istres, qui jouera pour la première fois en première division, s’est renforcé en recrutant le défenseur sénégalais Abdoulaye Diagne Faye, son compatriote sedanais Moussa N’Diaye et l’attaquant algérien Rafik Saïfi. Ils convoitent également le milieu tunisien du FC Sochaux, Adel Chedli, ainsi que le jeune défenseur du Raja Casablanca, Nouredine Kacemi. A l’heure actuelle, Caen, qui retrouve l’élite après six ans de Ligue 2, ne s’est attaché que les services du défenseur sénégalais de la Gantoise, Ibrahima Faye. Mais les Cannais convoitent près de cinq footballeurs du continent africain, dont le défenseur marocain du RC Strasbourg, Abdelilah Fahmi, et le milieu sénégalais du FC Lens, Pape Sarr.

De la même façon, le FC Metz, qui a terminé la saison dernière à la 14ème place du championnat, a engagé pas moins de cinq footballeurs du continent. Les dirigeants lorrains sont d’abord allés chercher les jeunes « douaniers » dakarois (AS Douanes) Moktar Mangane (défenseur, 21 ans) et Nicolas Ndione (attaquant, 22 ans). Avant de s’intéresser à l’attaquant camerounais du FC Bâle, Hervé Tum, qui a honoré sa première sélection avec les Lions Indomptables le 2 juin dernier. Metz a également levé l’option d’achat sur le défenseur International algérien Mehdi Meniri, qui lui avait été prêté la saison dernière par Troyes, et a inscrit 4 buts en 20 matchs.

Lens se sépare de 5 à 7 Africains

Les footballeurs africains n’attireraient-ils que les clubs à petits budgets ? Pas forcément. Ces derniers subissent d’ailleurs de plus en plus la concurrence des pays de l’Est et des pays d’Amérique latine. L’AC Ajaccio a ainsi engagé pas moins de 6 joueurs brésiliens, après s’être séparé de l’Ivoirien Lassina Diabaté et du Malien Mamadou Bagayoko. Reste que les clubs les plus en vue ne prennent peut-être pas le risque d’engager des joueurs non confirmés qui ne leur donneront pas assez rapidement satisfaction. Marseille, qui s’est séparé de Didier Drogba, cherche toujours à remplacer son joyau par l’International camerounais et Ballon d’or africain 2003 Samuel Eto’o. Même si les Olympiens se sont déjà attachés les services du Franco-burkinabé Habib Bamogo. De la même façon, Monaco n’a pas hésité à faire venir l’International Sierra Léonais de l’Inter de Milan, Mohamed Kallon. Enfin, le nom de la perle ivoirienne du RSC Anderlecht, Arouna Dindane, traînerait sur les tablettes du Paris Saint-Germain et de l’Olympique lyonnais. La presse ivoirienne évoquait même sa venue à Marseille, fin juillet, pour remplacer Didier Drogba.

D’autre part, certains clubs ont peut-être hésité à construire une équipe autour d’Africains appelés à jouer la Coupe d’Afrique des Nations (Can) tous les deux ans, en début d’année et donc en plein championnat. Le RC Lens a ainsi dû laisser partir six joueurs lors de la Can 2004, et en avait beaucoup souffert. Les dirigeants y ont peut-être pensé lorsqu’ils ont décidé de se séparer d’Abdoulaye Diagne Faye (prêté à Istres), de Bouba Diop (Fulham), de Wagneau Eloi (laissé libre), de Zoumana Camara (Saint-Etienne) et du mythique Rigobert Song, parti à Galatasaray. Les Sangs et Or seraient d’ailleurs prêts à laisser partir Pape Sarr, recalé par les Anglais de Nottingham Forest au début du mois, ainsi que Dagui Bakari, actuellement à l’essai à Tottenham. Les intéressés ne seraient sans doute pas contre, puisqu’ils y augmenteraient significativement leurs revenus.