Le Maroc s’est incliné face au Nigeria (3-4) lors des quarts de finale du CHAN 2014. Après avoir mené 3-0 à la pause, les Lions de l’Atlas ont cédé au bout de la prolongation sur un but d’Ibrahim (111e).


La désillusion sera grande pour les Lions de l’Atlas. Opposé au Nigeria dans la première affiche des quarts de finale du Championnat d’Afrique des nations 2014, le Maroc a bien cru s’offrir le scalp des Super Eagles avant de finir par s’écrouler dans la prolongation à l’issue d’un match riche en buts (4-3). La rencontre avait pourtant commencé de belle manière côté marocain, avec une ocasion dès 42 secondes de jeu et une frappe de Iajour.

45 minutes pleines pour le Maroc…

Une entame de match qui donnait confiance aux hommes d’Hassan Benabicha, bien en place sur terrain et forçant les Nigérians à jouer en contre. Insuffisant toutefois pour trouver la faille au sein de la défense adverse, malgré une nouvelle tentative de Iajour, de peu à côté du cadre (28e). Mais à force de persévérer, les Lions de l’Atlas finissaient par être récompensés sur un contre rondement mené. Moutaouali était à la conclusion pour une merveille de ballon piqué imparable (1-0, 33e).

Une ouverture du score qui avait le mérite de piquer au vif les Nigérians. Mais les Marocains dans l’euphorie faisaient le break sur un coup franc de Iajour, très en vue depuis le coup d’envoi (2-0, 37e). Sonnés, les ouailles de Stephen Keshi buvaient la tasse en voyant Moutaouali s’offrir un doublé heureux avec un poteau rentrant à l’entrée de la surface de réparation (3-0, 40e).

… avant de s’effondrer

Une réussite totale lors du premier acte que le Maroc, qui contrastait avec l’apathie nigériane, poussant Stephen Keshi à revoir sa copie à la pause. Le réaménagement tactique du technicien portait ses fruits dès le retour des vestiaires avec la réduction de l’écart d’Uzochukwu, d’une frappe sèche dans la surface de réparation (3-1, 49e). La rencontre prenait un autre visage quelques instants plus tard avec le 2e but nigérian signé Ali (3-2, 56e), d’une volée bien sentie venant relancer tout le suspense pour la fin de partie.

A un but de l’égalisation, le Nigeria se mettait à pousser devant le but marocain, mais Lamyaghri veillait au grain. Dans le camp d’en face, Agbim devait s’employer pour éviter d’encaisser un 3e but sur un coup franc d’Erraki (71e). Le dernier quart d’heure devenait électrique et ce qui devait arriver arriva : Uzoenyi arrachait l’égalisation à la toute dernière minute d’une frappe puissante (3-3, 90e). Un scénario fou qui menait les 22 acteurs à la prolongation.

Le Nigeria au bout du suspense

Ressuscités, les Super Eagles pensaient même prendre l’avantage sur une double occasion mais Lamyaghri repoussait le danger (96e). Ali était ensuite proche du doublé, mais sa tête venait mourir juste au-dessus du but marocain (101e). Iajour avait la balle du 4-3 mais manquait inexplicablement le cadre devant le but (105e). La sanction arrivait dans la foulée, avec un but assassin.

Abubakar Ibrahim, entré en cours de jeu, finissait par arracher la victoire au bout d’un scénario haletant (111e). Un coup de massue sur la tête des Marocains, qui se voyaient sans doute déjà dans le dernier carré après leur première période presque parfaite. Le Nigeria est revenu de loin, très loin, et affrontera en demies le vainqueur de la rencontre de dimanche entre le Ghana et la RD Congo.

 Les compositions de départ

Maroc : Lamyaghri – El Hachimi, Abarhoun, Oulhaj, Karrouchi – Said, Erraki – Moutaouali, Rafik, El Ouadi – Iajour.

Nigeria : Agbim – Eseme, Egweukwe, Odunlami, Obanor – Uzochukwu, Shehu, Ede, Ali – Uzoenyi, Salami.