Belle surprise de la CAN 2019, où elle a atteint les quarts de finale, la sélection de Madagascar connaît des lendemains moins joyeux. Malgré l’épopée égyptienne, qui a permis de mettre en avant les progrès réalisés par la Fédération malagasy, actuellement dirigée par un comité de normalisation dont le mandat arrive à son terme en fin de mois, beaucoup reste à faire, comme le prouvent les éliminatoires du CHAN 2020 impliquant la sélection A’ (locale).

Après leur victoire 1-0 à domicile lors du tour préliminaire aller, les Barea ont en effet connu un déplacement très mouvementé pour le Mozambique qu’ils affrontent ce dimanche au retour. Et pour cause, une partie des joueurs sélectionnés sont restés bloqués durant 16 heures en transit à l’aéroport de Nairobi au Kenya durant la nuit de jeudi à vendredi ! Cette mésaventure a donné lieu à des scènes assez incroyables avec des joueurs dormant sur des fauteuils ou à même le sol.

Les joueurs répartis en 4 vols et sur 3 jours !

«Pour un transit de durée aussi longue, il est d’usage d’héberger la délégation dans un hôtel à proximité de l’aéroport et de payer en conséquence les frais de visa d’entrée. Mais le Comité de normalisation, dont un membre est pourtant un ancien président de la fédération de football, n’a même pas pris la peine d’effectuer cette démarche laissant ainsi les joueurs dans la galère», a déploré le quotidien malgache La Vérité.

Pour couronner le tout, les joueurs ont rallié le Mozambique non pas tous à bord du même vol mais éparpillés en 4 groupes distincts ! «La première vague (10 joueurs) est celle partie jeudi, la seconde  (5 joueurs) a quitté le sol national dans la nuit de jeudi à vendredi (2h30), la troisième (3 joueurs, 3 dirigeants) vendredi à 16 h30 et la quatrième (2 joueurs) samedi à 3 heures», indique la même source. Voilà qui fait désordre et qui ne met clairement pas les Barea dans les meilleures dispositions à l’approche d’un match pourtant décisif…