A partir du 16 janvier, le Cameroun accueille le CHAN 2020 (l’équivalent de la CAN pour les joueurs locaux). Malgré le contexte sanitaire, les autorités locales comptent bien voir du public en tribunes, et en nombre, comme l’a fait savoir le Premier ministre camerounais, Joseph Dion Nguté, mardi à l’occasion d’une visite à Douala.

«Nous allons proposer quel pourcentage de places on aura, parce qu’il faut la distanciation sociale. Nous allons proposer au chef de l’Etat un pourcentage de 30 à 50% d’occupation des stades. Ici, au Stade de la Réunification, nous avons 40 000 places, nous aimerions donc avoir dans le stade au moins 20 000 spectateurs», a annoncé l’homme politique qui a ensuite argumenté sa requête. «Je pense qu’après une année très difficile, surtout pour les jeunes, ils ont droit à venir au stade voir ce jeu que nous attendons tous depuis quelque temps. J’encourage les jeunes de venir, j’encourage les populations de Douala à embrasser cette compétition.»

Dans le contexte actuel, ce chiffre paraît très ambitieux. D’abord d’un point de vue sanitaire, mais aussi d’un point de vue sportif car, à part pour les matchs du pays hôte, les stades font malheureusement rarement le plein au CHAN…

Les groupes du CHAN 2020

Image