Dès le 10 avril, la commission médicale de la FIFA débutera sa série de tests antidopage inopinés pour la Coupe du monde 2010. Il s’agira de tests urinaires et sanguins effectués en et hors compétition dès l’arrivée des équipes sur le sol sud-africain. Chaque série de tests concernera huit joueurs de chaque équipe. Les analyses seront ensuite faites dans un laboratoire de Bloemfontein. S’il y aura donc au moins 256 prélèvements pour les 32 équipes qualifiées pour le Mondial, la FIFA se réserve toutefois le droit d’en faire beaucoup plus. Le coût global de ces tests antidopage sera d’environ 100 000 dollars.