Le groupe facebook anti-vuvuzela a eu ce qu’il voulait. En effet, après le match Afrique du Sud-Uruguay du 16 juin, un homme s’est rendu dans une clinique de Johannesburg se plaignant d’un mal très particulier. Il avait une vuvuzela dans le derrière. Il a expliqué au médecin qu’il avait été percuté par un groupe de supporters uruguayens dans la cohue d’après-match…