A la grande fureur des syndicats sud-africains, Zakumi, la mascotte de la Coupe du monde, est non seulement fabriquée en Chine, le contrat (83 millions d’euros) passant ainsi sous le nez des travailleurs du pays organisateur, mais la figurine léopard aux dreadlocks vertes est aussi produite du côté de Shanghai dans des conditions sociales très limites, comme l’a révélé la presse britannique. « Nous sommes révoltés par le fait que des profits immenses seront faits grâce à l’exploitation d’ouvriers chinois sous-payés tandis que les Sud-Africains ont perdu une chance d’avoir une nouvelle source de travail », a déclaré un porte-parole du congrès des syndicats sud-africains, cité ce mardi par Le Parisien. Cinq cents ouvriers, mineurs pour certains, travaillent plus de treize heures par jour pour 2 euros environ. Les organisateurs du tournoi ont promis une enquête.