Dur dur pour le Nigeria. Après un début en fanfare, les Super Eagles se sont tirés une balle dans le pied. Un coup franc d’Uche (16e), suivi d’un rouge de Kaita (34e), ont changé le cours du jeu. Réduits à dix, les Nigérians ont reculé, laissant à de bien pâles Grecs le soin de prendre l’avantage. D’abord par Salpingidis (44e) puis par Torosidis (71e). Une victoire imméritée des champions d’Europe 2004 mais une victoire tout de même. C’est la première en Coupe du monde pour les Grecs.