Le principe de précaution s’applique aussi à la Coupe du monde 2010. La FIFA a appelé les 32 équipes sélectionnées à vacciner leur délégation contre le virus H1N1. « Nous suivons de près la situation avec l’Organisation mondiale de la santé (OMS) et les autorités sanitaires sud-africaines », a précisé Jiri Dvorak, le médecin en chef de la l’instance internationale.