Patrick M’Boma est revenu pour RMC sur le piètre bilan des équipes africaines à la Coupe du monde. « Je pense que cela dépend des générations. Quand il y a un bon groupe qui arrive à tirer l’équipe dans le bon sens, ce type de comportement disparait. Il reste tout de même une part de complexe africain, un complexe d’infériorité des nations africaines. Tous les joueurs ne sont pas sur de ce que valent leurs équipes. Prenons pour exemple, la Côte d’Ivoire. Comme Didier Drogba n’était pas là, tous se sont dit que ce serait très difficile. Mais non ! La Coupe du monde se joue à 23. Donc s’il y a un blessé, on joue avec les 22 autres joueurs et on attend. C’est ce qui me fait dire qu’il y a une infériorité des équipes africaines. Tout le monde n’y croit pas de la même façon. Didier Drogba était persuadé qu’ils allaient aller loin dans la compétition. Mais ces coéquipiers eux n’y croyaient pas ! Dindane dit que c’est un coup dur. Mais pourquoi ? Vous allez quand même jouer a 11, ce n’est pas comme si vous vous retrouviez à 10 sur un terrain. Le groupe n’est donc pas forcément convaincu qu’il peut gagner », a expliqué l’ancien international camerounais du PSG.