Le ministère britannique de l’Intérieur en a fait l’annonce mardi : 3 200 hooligans connus de ses services vont être interdits de déplacement en Afrique du Sud durant le Mondial cet été. « Les interdictions de matches se sont avérées particulièrement efficaces pour empêcher les supporters connus comme étant à risques de voyager lors de rencontres », a expliqué un porte-parole du ministère. Ces hooligans devront remettre leur passeport aux autorités durant la période du Mondial, afin de prévenir des incidents violents, comme ce fut le cas à Marseille durant la Coupe du monde 1998 ou à Charleroi lors de l’Euro 2000.