Hristo Stoichkov connaît le football. Aussi réputé pour son talent que pour son mauvais caractère, ce gaucher Bulgare a été l’un des meilleurs joueurs de football du monde dans les années 1990. Le Ballon d’Or était même il y a peu l’entraîneur du club sud-africain des Mamelodi Sundowns. Alors, lorsque la FIFA lui demande de faire un pronostic quant au vainqueur de la prochaine édition de l’épreuve suprême du football mondial, Stoichkov hésite: « Le Brésil, l’Angleterre, l’Espagne, l’Italie et l’Argentine peuvent tous légitimement prétendre à la victoire finale. Toutes ces équipes sont bien organisées et seront dangereuses. Ensuite, il y a les sélections africaines, qui vendront chèrement leur peau. La Côte d’Ivoire et le Ghana sont deux équipes très solides. Il ne faut pas écarter l’Afrique du Sud, qui voudra faire bonne figure devant son public. Ces trois équipes africaines seront dures à battre, en particulier si elles parviennent à passer le premier tour. »