Comme nous vous l’expliquions il y a peu, sur le terrain comme dans le tribunes, la Coupe du monde est une affaire d’Occidentaux. La FIFA l’a annoncé ce lundi: les fans sud-africains seront les moins nombreux dans les stades pour soutenir leurs équipes pendant la prochaine Coupe du monde en Afrique du Sud, la première organisée sur le continent. En Afrique, « le premier pays acheteur de billets est le Ghana avec 8 700 tickets. Suit la Côte d’Ivoire avec 6 000. L’Algérie en a acheté 4 300 », a expliqué Jérôme Valcke, le secrétaire général de la Fifa. En cause, les problèmes de réservations par Internet, auxquels une faible partie de la population africaine a accès, les prix des billets trop élevés mais aussi le transport aérien cher et peu pratique. Les premiers acheteurs de tickets sont les Américains avec 110 000 billets réservés, suivis par les Britanniques (97 000), les Australiens (43 000) et les Allemands (40 000). Les Français n’en ont, eux, réservé que 4 000.