Même après son élimination en phase de groupes de la Coupe du monde 2014, le Cameroun continue à faire couler beaucoup d’encre. Des soupçons de fraude pèsent désormais sur le match des Lions Indomptables face à la Croatie (0-4).


Le Cameroun à nouveau couvert de honte par ses Lions Indomptables ? D’après l’hebdomadaire allemand Der Spiegel, c’est fort possible. Après leur élimination sans gloire au premier tour de la Coupe du monde 2014 et de multiples mauvais gestes, les coéquipiers de Samuel Eto’o sont maintenant suspectés d’avoir truqué un match.

Il ne s’agit pas de la rencontre Brésil-Cameroun (4-1), que la FIFA avait classé comme « vulnérable » (les Lions étaient déjà éliminés), mais du deuxième match disputé au Brésil, pourtant décisif, face à la Croatie (0-4). Avant le coup d’envoi, Wilson Raj Perumal, un Malaisien arrêté à plusieurs reprises pour paris illicites, fait une curieuse prédiction sur son mur Facebook : le Cameroun va perdre 4-0 et un Lion sera expulsé en première période.

Curieusement, les hommes de Volker Finke s’inclinent sur ce score et Alex Song est exclu avant la pause (40e) pour un étrange coup de coude dans le dos de Mario Mandzukic. Pour ajouter encore un peu au mystère, Wilson Raj Perumal poste un message affirmant « dans cette équipe, il y a sept pommes pourries« . Avant de l’effacer par la suite.

La Fécafoot réagit

Si Der Spiegel fait référence outre-Rhin, il n’avance aucune preuve sur l’éventuelle implication des Lions. L’affaire aurait donc pu en rester là. Mais la Fédération camerounaise (Fécafoot) la prend très au sérieux. L’instance a ordonné à son comité d’éthique d’enquêter sur ces soupçons.

Dans un communiqué, elle se dit prête à « employer tous les moyens nécessaires pour résoudre cette question dans les plus brefs délais« . « En 55 ans d’existence, la Fécafoot n’a jamais été sanctionnée, impliquée ou reliée à quelque affaire de match truqué ou de fraude que ce soit« , rappelle l’instance, déterminée à sauver son honneur.