La blessure de Neymar lors de la Coupe du monde 2014, et l’indemnité que la FIFA va verser au FC Barcelone pendant la période d’indisponibilité du Brésilien le rappellent : les clubs peuvent percevoir une indemnité lorsqu’ils mettent leurs joueurs à disposition des sélections nationales.


Rien n’est gratuit. Et les clubs en profitent bien. Pour laisser leurs joueurs internationaux à disposition des sélections au cours de la Coupe du monde 2014, les clubs employeurs reçoivent une somme « à titre compensatoire« . En 2013, la FIFA l’a fixée à 2 800 dollars (environ 2 056 euros) par jour et par joueur.

Le montant de l’indemnité est presque doublée par rapport au Mondial 2010 (1 600 dollars, environ 1 175 euros). Elle est versée sur une période s’étalant des quinze jours précédant l’entrée de l’équipe dans la compétition jusqu’au jour de son dernier match. Au total, 70 millions de dollars (51, 5 millions d’euros environ) ont été versés par la FIFA à ce titre au cours de la compétition.

Le Club Africain devrait par exemple percevoir près de 57 600 euros pour les 28 jours de mise à disposition d’Abdelmoumen Djabou avec la sélection algérienne (du 2 juin, soit 15 jours avant l’entrée des Fennecs dans la compétition, au 30 juin, date de l’élimination des Verts). Ce système de compensation a été obtenu par l’ECA (Association européenne des clubs), lobby qui regroupe les principaux clubs européens et défend leurs intérêts, et son prédécesseur, le défunt G14, dissous en 2008.

28 jours d’indisponibilité minimum

Mais les cas de figure prévus par la FIFA ne s’arrêtent pas là. En même temps que l’UEFA, en 2012, l’instance mondiale dirigeante du ballon rond a mis en place un programme de protection des clubs, visant à les indemniser lorsqu’un joueur se blesse avec sa sélection nationale.

Ainsi, les clubs peuvent percevoir une indemnité dès l’instant où un de leur joueur se blesse avec sa sélection pendante une date FIFA. Certains critères doivent néanmoins être respectés. Ainsi, la FIFA ne prend en charge que les blessures entraînant une incapacité supérieure à 28 jours et « ne prévoit aucune couverture en cas d’invalidité totale permanente ou de décès ni pour les frais de traitement médical« .

Plafond de 7,5 millions d’euros

C’est le salaire du joueur en club qui est pris en charge par l’instance mondiale, dans la limite de 7,5 millions d’euros par blessure. De même, quel que soit le montant du salaire du joueur, la FIFA ne verse pas plus de 20 548 euros par jour et ne verse pas d’indemnité au-delà de 365 jours. Enfin, les joueurs souffrant déjà d’une blessure lorsqu’ils rejoignent leur sélection sont exclus du programme.

Blessé avec le Brésil en quart de finale du Mondial contre la Colombie, Neymar devrait être absent 45 jours. Autrement dit, la FIFA va prendre en charge le salaire du prodige brésilien au FC Barcelone pendant 17 jours (une fois le minimum de 28 jours dépassé). Le salaire de l’attaquant s’élevant à 13 972 euros quotidiens, la FIFA versera donc 238 000 euros au Barca (13 972 X 17).

Avec 1,5 milliard d’euros de recettes prévues grâce au Mondial 2014, la FIFA a largement les moyens de payer ces indemnités (le programme de protection des clubs est de toute façon plafonné à 70 millions d’euros par an tous clubs confondus), mais celles-ci rappellent aussi que la planète foot a basculé dans l’ère du sport business où l’amour du maillot national n’est plus forcément désintéressé…

 Liste des clubs africains qui vont percevoir une indemnité pour la participation de leurs joueurs au Mondial :

Tunisie :

Club Africain : Abdelmoumen Djabou (ALG);

Espérance de Tunis : Harrison Afful (GHA);

Cameroun :

Coton Sport : Loïc Feudjou et Cédric Djeugoué;

Algérie :

CS Constantine : Cédric Si Mohamed;

USM Alger : Mohamed Lamine Zemamouche;

Côte d’Ivoire :

Séwé Sport : Sylvain Gbohouo;

Nigeria :

Enugu Rangers : Ejike Uzoenyi;

Gombe United : Chigozie Agbim;

Sunshine Stars : Kunle Odunlami;

Warri Wolves : Azubuike Egwueke;

Ghana :

Aduana Stars : Stephen Adams;

Afrique du Sud :

Orlando Pirates : Fatau Dauda (GHA);

Mamelodi Sundowns : Rashid Sumaiala (GHA);