Le Cameroun est en deuil. Saxophoniste de légende, Manu Dibango s’est éteint dans la nuit de lundi à mardi à l’âge de 86 ans après avoir été contaminé par le coronavirus. L’artiste avait notamment composé l’hymne de la CAN 1972 organisée à domicile. C’est également à l’occasion de cette compétition qu’il réalisa son tube le plus célèbre, Soul Makossa. Ce morceau inspira notamment Michael Jackson pour son titre Wanna Be Startin’ Somethin, sur l’album Thriller en 1982.

La star camerounaise Samuel Eto’o a rendu un vibrant hommage à l’artiste qu’il appréciait beaucoup. «Un homme fort, honnête, courageux et disponible s’en est allé. Tu es parti te reposer Papa, ton parcours force admiration et respect. Je ne pourrais pas m’aventurer à décrire ta biographie mais je retiens que tu as été un patriote, un citoyen du monde, un modèle mais surtout un symbole pour tout un peuple. Merci papa», a écrit l’ancien buteur du FC Barcelone sur Instagram.

View this post on Instagram

Pour mon Papa, le ROI LION, Un homme fort, honnête, courageux et disponible s'en est allé. Tu es parti te reposer Papa, ton parcours force admiration et respect. Je ne pourrais pas m'aventurer à décrire ta biographie mais je retiens que tu as été un patriote, un citoyen du monde, un modèle mais surtout un symbole pour tout un peuple. Merci papa. Ton écoute, tes éclats de rires et ta disponibilité sans faille vont nous manquer… Merci pour tes conseils et pour l'immense œuvre accomplie en tant que pionnier même si la vie n’a pas toujours été un long fleuve tranquille… Tu es parti, mais tu resteras en nous tes proches, enfants et petits-enfants. Merci pour l'amour que tu as semé.❣ Ton fils Samuel Eto'o qui t'aimera toujours.❤adrénaline 💉💉💉💉💉💉

A post shared by Samuel Eto'o (@setoo9) on

L’hymne de la CAN 1972