Sven Goran Eriksson manquerait-il d’ambition? Toujours est-il que le sélectionneur de la Côte d’Ivoire a admis viser seulement la qualification pour le second tour. Voilà qui ne devrait pas plaire du côté d’Abidjan où, malgré un groupe relevé, on veut croire à un exploit.


Le Suédois est un homme prudent. Sven Goran Eriksson, le sélectionneur scandinave d’une ambitieuse Côte d’Ivoire, l’a démontré au cours d’une interview où il a tenté de calmer les ardeurs d’Ivoiriens sûrs de leur force.

Il faut dire qu’avec des joueurs du calibre de Didier Drogba, Kolo et Yaya Touré, Didier Zokora, Emmanuel Eboué, Gervinho ou Seydou Doumbia, les Eléphants peuvent nourrir de sérieuses ambitions, même si un groupe relevé (Corée du Nord, Portugal, Brésil) les attend en Afrique du Sud. « L’objectif principal, c’est de passer au second tour, a affirmé Eriksson dans les colonnes du Corriere Dello Sport. Évidemment, c’est le rêve de tout le monde d’atteindre les quarts ou les demi-finales. Nous verrons. Nous avons un groupe difficile mais ce serait génial de passer. »

Brésil et Portugal, les bêtes noires

Avec l’Angleterre, l’ancien entraîneur de Manchester City a connu deux quarts de finale successifs, en 2002 en 2006. En Asie, c’est le Brésil qui avait fait chuter l’équipe aux Trois Lions. Quatre ans plus tard, en Allemagne c’était au tour du Portugal de prendre le meilleur de l’Angleterre, à ce même stade des quarts de finale. Un Portugal qui avait d’ailleurs fait tomber l’Angleterre à l’Euro 2004.

Les cousins lusophones se retrouvent dans le même groupe que les Eléphants en Afrique du Sud. Pas de quoi inquiéter Eriksson. « Ce sont deux grosses équipes, a-t-il expliqué. Nous allons jouer le Portugal pour notre premier match et ce sera déjà une rencontre décisive, presque une finale. Le Portugal m’a déjà éliminé deux fois. Il est temps, j’espère, de changer les choses », a-t-il expliqué avant de mettre en avant l’importance de son capitaine. « J’ai de nombreux joueurs de grand talent, pas seulement Didier Drogba, qui est un superbe buteur. Je lui ai parlé : il sera très important sur le terrain et en dehors. »