La Côte d’Ivoire débarque en Angola en grande favorite. Et la perspective d’un échec n’effraie pas coach Vahid, le sélectionneur franco-bosniaque des Éléphants. « Je ne vois pas pourquoi je vais qualifier l’équipe pour la Coupe du monde et laisser la place à d’autres. Je ne vois pas pourquoi je vais démissionner en cas d’échec en Angola« , a-t-il fait savoir en conférence de presse. « Rien ne dit qu’une élimination en Angola serait ma faute. Une contre-performance ne suppose pas forcément des erreurs tactiques« , a-t-il fait remarquer, avant de soulever les éventuels causes d’échec. « À ce niveau de la compétition, une expulsion, une blessure peuvent influencer le score final d’une rencontre. » Le constat est clair : tout dépend des joueurs, de leur forme physique et leur tempérament… Les pépins physiques de Didier Drogba ont de quoi inquiéter l’ancien technicien du PSG.