La Côte d’Ivoire affronte le Ghana pour le match phare de cette CAN 2010. En cas de victoire, les Eléphants peuvent devenir les premiers qualifiés pour les quarts. Mais c’est le match de tous les dangers pour les Ivoiriens, qui peuvent tout perdre face aux Black Stars.


Sur le papier, c’est sans doute le plus beau match de ce premier tour. Drogba, Essien, Eboué, Yaya et Kolo Touré, Gyan… les « black stars » seront des deux côtés pour l’entrée en piste des Ghanéens dans cette CAN 2010.

Mais cette rencontre est aussi une rencontre décisive pour les deux formations. La dernière pour les Eléphants, la première pour les Black Stars. Dans « ce championnat de l’Afrique de l’Ouest », comme l’a expliqué Claude Le Roy, consultant pour Orange qui diffuse la CAN, à Afrik.com, la Côte d’Ivoire n’a plus le choix. Le Ghana non plus d’ailleurs. Pour leur premier match en Angola, les hommes de Milovan Rajevac se doivent de partir du bon pied. Car la Côte d’Ivoire, la Ghana et le Burkina Faso se disputent deux places à trois, la faute à un Togo logiquement forfait.

Drogba retrouve Essien

Pour Claude Le Roy, le « Ghana va avoir du mal ». Déjà privés de Muntari, Mensah ou Appiah, les Black Stars vont devoir composer avec un Essien convalescent et une équipe inexpérimentée qui forme tout de même un bloc solide et solidaire sur le terrain. « C’est une équipe jeune avec beaucoup de bons joueurs comme Andre Ayew ou Ransford Osei, précise l’ancien sélectionneur du Cameroun. Mais, même s’ils sont champions du monde chez les jeunes, ils n’ont pas encore le niveau des leurs anciens. A mon avis, ils sont trop handicapés par les absences. D’autant qu’on a souvent l’impression que les Ghanéens ne veulent pas jouer. Il n’y a pas d’envie. Regardez tous ces absents, ces « blessures », c’est à n’y rien comprendre… »Mais Rajevac, le technicien serbe du Ghana, n’est pas inquiet : « Nous voulons gagner la CAN et ce premier match sera intéressant, entre notre équipe assez jeune face à l’une des meilleures et plus expérimentées formations du continent africain », a-t-il assuré en conférence de presse.

Arrivés en Angola avec le statut de grand favori, les coéquipiers de Didier Drogba se sont mis la pression d’entrée de jeu, en partageant les points avec le Burkina Faso le 11 janvier. Du coup, l’objectif est clair pour les hommes de coach Vahid : la victoire est impérative. « Une élimination de la Côte d’Ivoire serait une énorme surprise, précise Le Roy. Pire, ce serait une énorme déflagration dans le monde du football. »

Les Ivoiriens dos au mur

Annoncé comme l’un des chocs du premier tour de la Coupe d’Afrique des Nations, le match au sommet du groupe B a pris des allures de match couperet. Tenus en échec par les hommes de Paulo Duarte (0-0), les Ivoiriens peuvent nourrir quelques inquiétudes avant leur dernier match du premier tour qui pourrait sonner la fin de leur aventure angolaise. « Nous sommes désormais dans une situation difficile mais nous avons toujours notre destin en mains. Et je sais que nous sommes capables de franchir le premier tour », tente de positiver Vahid Halilhodzic.

Sauf qu’en cas de défaite face au Ghana, les Éléphants laisseraient un boulevard aux Black Stars et aux Étalons pour la qualification. Un match nul ou une victoire du Burkina Faso face à un Ghana alors assuré de terminer devant la Côte d’Ivoire, et donc de se qualifier, élimineraient les partenaires de Didier Drogba.

Côte d’Ivoire-Ghana en direct