En retrait de la sélection ivoirienne depuis mars 2015, Yaya Touré a dissipé le flou sur son avenir ce mardi et annoncé qu’il met un terme à sa carrière internationale. Le milieu de terrain de Manchester City s’en va donc sur un titre à la CAN 2015.


On sentait le coup venir, c’est désormais officiel. En retrait de la sélection ivoirienne depuis le printemps 2015, Yaya Touré (33 ans) a annoncé ce mardi sa retraite internationale. « Il y a des décisions qui sont difficiles à prendre, mais je dois passer le témoin aux plus jeunes« , s’est justifié l’Eléphant sur son compte Twitter.

Alors qu’il devait le rencontrer cet automne pour aborder son avenir, le sélectionneur de la Selefanto, Michel Dussuyer, est fixé. Appelé en sélection depuis 2004, le milieu de terrain de Manchester City a décidé de s’en aller après 102 capes (19 buts) et une fin en apothéose avec le sacre à la CAN 2015 en tant que capitaine.

Après la participation à six CAN, dont deux finales perdues en 2006 et 2012, et trois Coupes du monde, les dernières apparitions de Yaya Touré sous le maillot orange auront donc eu lieu en mars 2015 face à l’Angola (2-0) et la Guinée Equatoriale (1-1) en amical. Ensuite, l’ancien Barcelonais a systématiquement fait défaut à sa sélection, entre blessures et absences inexpliquées. Son départ laisse un grand vide dans l’entrejeu des Eléphants où l’indisponibilité de Serey Dié et les défections répétées de Tioté ont conduit ces derniers mois à la lente émergence d’un trio Seri-Kessié-Nguessan.

Difficile malgré tout de ne pas avoir une impression de gâchis. Avec un temps de jeu réduit au strict minimum depuis l’arrivée de Pep Guardiola à City (un seul match joué cette saison, face au Steaua Bucarest) et sa non-inscription en Ligue des champions, Yaya Touré ne courait pas de risque de surcharge physique malgré son âge et il aurait encore pu rendre de fiers services aux Eléphants à la CAN 2017 en janvier prochain…