On attendait sa réponse ce vendredi, il faudra attendre encore un peu pour savoir qui Jacques Anouma, le président de la fédération ivoirienne de football, allait désigner pour guider les Eléphants en Afrique du Sud. « Je prends le temps qu’il faut. Arrêtez de vous mettre la pression vous-mêmes. Je suis plus pressé d’avoir un entraineur que tout le monde. Mais, je ne me précipite pas », a soutenu Jacques Anouma en conférence. Harcelé de toute part pour la désignation du successeur de Vahid Halilhodzic limogé le 27 février dernier, le président de la FIF a su garder un calme olympien. « Je ferai un choix en fonction de l’intérêt de tout le pays. Je le ferai en mon âme et conscience et en toute indépendance, parmi ceux que j’ai rencontrés. Dans quelques jours, vous connaitrez le nouvel entraineur des Éléphants », a expliqué le boss de la FIF avant de préciser qu’il n’avait pas rencontré Bernd Schuster, l’ancien entraîneur du Real. Plus que jamais, Sven Goran Eriksson semble tenir la corde.