Battu en quarts de finale de l’Euro 2004 (2-2, 6-5 t.a.b.) et de la Coupe du monde 2006 (1-1, 3-1 t.a.b.), Sven Goran Eriksson, le sélectionneur de la Côte d’Ivoire, pourrait avoir des envies de revanche à l’heure d’affronter sa bête noire. « Ce n’est pas une revanche. Il y a quatre ans, nous étions un peu malchanceux et nous n’avons pas mis les tirs au but dedans, mais c’est la vie. Je n’y pense plus. Nous savons tous que le Portugal est une grande équipe avec de grandes stars. Ce ne sera pas facile, mais pour eux non plus. Et nous avons de bons joueurs nous aussi », a affirmé le technicien suédois en conférence de presse.