Guus Hiddink ne sera pas le sélectionneur de la Côte d’Ivoire au Mondial sud-africain. Lié à l’équipe nationale russe jusqu’à la fin du mois de juillet, puis appelé à diriger la Turquie à partir du 1er août, le technicien néerlandais a expliqué les raisons de son refus au quotidien De Telegraaf. « J’ai beaucoup réfléchi. Mais il faut bien prendre une décision. Didier Drogba a fait un lobbying énorme pour que je prenne le poste et le président Jacques Anouma m’a fait forte impression. Mais deux choses m’ont retenu : d’abord, je dois respecter mon contrat avec la Russie, qui m’a toujours respecté. Ils m’ont permis d’entraîner Chelsea quelques mois. Et puis, j’ai donné ma parole à la Turquie. Ses dirigeants sont très professionnels, je ne pouvais pas leur faire ça. » Hiddink bloqué par ses engagements, Eric Gerets pas intéressé, la voie est grande ouverte pour le Français Philippe Troussier, qui fait désormais figure de grand favori pour prendre les commandes des Eléphants.