La Fédération ivoirienne aurait jeté son dévolu sur le Français Philippe Troussier pour diriger les Eléphants lors de la Coupe du monde en Afrique du Sud et ainsi succéder au Franco-bosnien Vahid Halilhodzic, licencié au terme d’une piètre Coupe d’Afrique des Nations.


Et si finalement c’était le troisième homme qui s’imposait? Un temps promise à Sven Goran Eriksson puis à Guus Hiddink, la sélection ivoirienne serait sur le point de revenir entre les mains de Philippe Troussier, déjà passé par le banc des Eléphants entre 1992 et 1993.

C’est en tout cas ce que révèle la presse nippone de ce jour. Interrogé par Nikkan Sports, le Grand Sorcier Blanc a ainsi confirmé avoir été contacté par la fédération ivoirienne. « J’ai reçu une offre. Mais il y a un autre candidat, M. Hiddink, a reconnu l’ancien sélectionneur de l’Afrique du Sud et du Nigeria. C’est une situation d’urgence pour la Côte d’Ivoire mais je suis plus motivé par le défi de cette aventure davantage que par les détails du contrat. »

Les joueurs votent Hiddink
 
Sans poste depuis son départ du club japonais du FC Ryukyu, où il était manager jusqu’en 2008, le technicien français a connu un certain succès avec les sélections nationales qu’il a pu diriger. Avec le Japon, il aura notamment remporté la Coupe d’Asie avant de mener les Samourais Bleus en huitième de finale du Mondial 2002, le meilleur résultat des Nippons à ce jour. L’ancien entraîneur de l’OM a par ailleurs mené le Burkina-Faso à une quatrième place à la CAN 1998.

Si les Eléphants penchent plutôt pour Guus Hiddink, que Didier Drogba et Salomon Kalou connaissent bien depuis Chelsea, Gadji Céli, ancien capitaine de la Côte d’Ivoire, vainqueur de la Coupe d’Afrique des nations en 1992, vote lui Philippe Troussier, par ailleurs passé par le banc du Nigeria, du Maroc ou de l’Afrique du Sud. « Il connaît l’Afrique et la Côte d’Ivoire. Il est l’homme de la situation. Il y a un problème au sein de l’équipe nationale et il est le seul capable de recadrer les choses », a-t-il déclaré sur la télévision ivoirienne. Le président de la FIF, Jacques Anouma, a déjà fait part de son intention de désigner le nouveau sélectionneur d’ici au 20 mars.